Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Réseau

4 juillet 2006 2 04 /07 /juillet /2006 00:00
Je me souviens avoir parié il y a plus de dix ans que l'Angleterre serait un des pays moteurs de l'Europe. L'Angleterre ? Mais quel intérêt s'il vous plaît d'aller vivre en Angleterre? Il fait mauvais temps, il y a toujours du brouillard. La mer est froide. Et quel ennui! Mon raisonnement était simple. L'Angleterre était un pays infiniment plus libéral que la France. Ce n'était pas difficile d'imaginer que ce pays en serait beaucoup plus attrayant. Ainsi les libéraux le savent. Si la France continue de penser comme elle pense aujourd'hui, à l'opposé du libéralisme, elle va être à la traîne. Nous pouvons prendre le pari dès aujourd'hui. L'antilibéralisme est une loi d'airain qui conduit au déclin. Il existe une forte proportionnalité entre liberté et libéralisme. L'idéologie libérale (si on peut parler d'idéologie pour des principes s'appuyant sur l'organisation spontanée à petite échelle) propose une vision relativement cohérente du monde. En ces temps de perte de repères en France, le libéralisme est donc la seule alternative. En ce sens, les libéraux, (Voir cet article intitulé les maudits déclinologues de Caccomo) réalistes à juste titre aujourd'hui, sont des "déclinologues" mais ils sont les plus prompts à l'espoir. Pour plonger dans la déclinologie, on ira voir le blog fuckfrance dont l'objet est de mettre l'accent sur les absurdités de la politique française. Ces bloggers ont déjà quitté la France au sens de Sarkozy - ils écrivent en Anglais - même s'ils l'aiment encore pour perdre tout ce temps à la railler.
Partager cet article
Repost0
1 juillet 2006 6 01 /07 /juillet /2006 00:01
Il est surprenant de voir que les résultats décoiffants de l'économie mondialisée n'engendrent pas un optimisme général même aux U.S. James K Glassman, journaliste économique américain tente de répondre à cette question. C'est la première fois depuis 1969 que tous les pays du monde ont une croissance positive. "La globalisation élève simplement le niveau d'inquiétude de beaucoup de travailleurs, particulièrement des personnes plus âgées manquant de qualifications techniques. Même si la réalité est que leur vie s'améliore, ces personnes s'inquiètent davantage de leur propre futur et de ceux de leurs enfants. Et les démagogues parmi les politiciens et les journalistes exploitent cette inquiètude. En 2008, le candidat à la présidence qui adressera cette inquiétude -- pas en citant Adam Smith mais en offrant de l'empathie et de l'encouragement -- sera probablement le vainqueur de l'élection présidentielle."
Partager cet article
Repost0
30 juin 2006 5 30 /06 /juin /2006 23:24
Le mois de juin a vu une forme de reconnaissance de gauchetotalitaire. Johan Norberg pointe sur mon message concernant libre-échange et corruption afin de renvoyer la virulente critique protectioniste sur son dernier bouquin. Voici son gentil message:
"I just wanted to say that your blog looks impressive, and I appreciate that you go to the important task of trying to convince French-speakers of our ideas. It's really important and I am glad to be a source of inspiration."

Les messages les plus accédés au cours de ce mois de juin montrent que l'on n'oublie pas facilement Revel.

Les messages dont je suis le plus fier

Le libre-échange économique est un moyen sûr de lutter contre la corruption

Le capitalisme contre la pauvreté

Entre chiffres absolus de l'UNICEF et tendances réelles..

Projet socialiste: les patrons n'ont qu'à bien se tenir!

Les messages les plus accédés dans l'ordre

Revel n'est plus!

Décalages : les médias du foot ne sont pas toujours ceux que l'on croit

Le libre-échange économique est un moyen sûr de lutter contre la corruption

Nationaliser, c'est un peu comme virer sa femme de ménage

L'Algérie est riche mais n'a pas les moyens d'utiliser sa fortune

Mathieu Laine dans C dans L'air: ne boudons pas ce rare plaisir d'entendre défendre le libéralisme à la télévision française   

les divers

Islamistes: Comment ils nous voient!

La gauche française ne croit en rien

Faire comprendre aux Européens les clowneries de Chavez

La coupe du monde

Décalages : les médias du foot ne sont pas toujours ceux que l'on croit

Un peu de déclinologie à propos de l'équipe de France de football...

Pour se consoler de la prochaine élimination des Bleus

Le football est un terrain de jeu passionnant pour les économistes

Partager cet article
Repost0
30 juin 2006 5 30 /06 /juin /2006 10:49
Pour le plaisir, voici le but de Franck Ribéry contre l'Espagne avec les commentaires et en virtuel  sur le site de la BBC.
Partager cet article
Repost0
29 juin 2006 4 29 /06 /juin /2006 00:09
"Nous attendons le jour où nous cesserons de perdre notre temps à ergoter avec la gauche pour savoir si la pauvreté augmente ou diminue mais plutôt pourquoi elle se réduit et comment la faire décliner encore plus rapidement et dans bien plus de pays." (Norberg)
A propos de la pauvreté, la gauche altermondialiste pousse des cris d'orfraie à bon compte. Les altermondialistes au fond d'eux-mêmes savent que le capitalisme - accompagné de son Raspoutine: le néo-libéralisme (sic) - est seul capable de mettre en application l'utopie d'une réduction dantesque de la pauvreté. Sinon, ils ne proposeraient pas sous la plume de Ricardo Patrella de "rendre illégale la pauvreté!". En effet, il faut un capitalisme solide et riche de promesses pour oser formuler cet aphorisme d'autruche, cette idée inconcevable et saugrenue en d'autres temps et d'autres cieux... "Rendre illégale la pauvreté"
Partager cet article
Repost0
27 juin 2006 2 27 /06 /juin /2006 12:50
Je suis fier de voir que mon message "Le libre-échange économique est un moyen sûr de lutter contre la corruption" soit référencé par Johan Norberg, afin de renvoyer dans son camp la critique protectioniste de son dernier bouquin. Devant ce beau cadeau de la providence des bloggers, Goucho n'a qu'à bien se tenir et recopier cent fois l'article de Norberg: Attac...pourquoi faire?, histoire de réfléchir à l'inanité de la taxe Tobin, borgne Joconde du musée des horreurs du projet socialiste.
Partager cet article
Repost0
26 juin 2006 1 26 /06 /juin /2006 00:09
Il est intéressant d'observer les commentaires à l'étranger à propos du périple des Bleus en coupe du Monde. Pour le Blog consacré au football de New Republic, Raymond Domenech est une espèce de bureaucrate du football. "Pourquoi donc les entraîneurs nationaux de l'équipe de France ressemblent-ils et se comportent-ils en bureaucrates ?" Pour Subfoot (commentaire subjectif comme il se doit), les Français ont une perception surdimensionnée de leur football. "Il s’agit de dire que la France se ment : qu’elle se vit d’une manière toute autre de ce qu’elle est en vérité." Une plus grande humilité leur siérait beaucoup mieux. Parfois, je rêve aussi d'une France, retroussant les manches, plus modeste et plus réaliste sur l'influence qu'elle a dans le monde.
Pour le plaisir, on pourra surfer sur le blog des amis opposants à Chavez consacré au football. Ils s'offrent une pause avec compte-rendus et vidéos. On y trouvera même un résumé détaillé de France-Togo.
Partager cet article
Repost0
23 juin 2006 5 23 /06 /juin /2006 00:07
Les chiffres ont de multiples facettes. Nous présentions le 18 juin l'évolution favorable de la pauvreté dans le monde. On observera celle que rapporte Le monde diplomatique calquée sur celle de l'UNICEF. Les chiffres avancés par l'UNICEF sont toujours en valeur absolue. Les tendances sont ainsi occultées afin d'insister sur l'obscurité du tunnel plutôt que sur la lueur de sa sortie. C'était l'avis de Johan Norberg en 2005. Autre exemple, on ne pourra pas savoir après avoir lu cet article de Marianne si le travail forcé est en regression ou en augmentation (pas impossible en pensant par exemple à la prostitution). Dans le même ordre d'idée, revoir le message Capitalisme et santé: deux façons de voir le monde.
Partager cet article
Repost0
20 juin 2006 2 20 /06 /juin /2006 00:00
"Football et mondialisation" est un sujet qui intéresse les économistes. On trouvera une page "Soccernomics" dédiée à cet effet. On y apprendra que les joueurs élevés dans le giron de la république française seraient avec un haut coefficient de corrélation les meilleurs en football. Conclusion surprenante qui laisse l'auteur sans voix proposant pour seule explication l'héritage napoléonien. La science économique est divisée parfois entre ceux qui croient qu'elle peut être une science exacte et ceux qui croient qu'elle est plus proche de la psychologie. Dans ce cadre, l'univers du foot avec ses peaux de banane est un terrain de jeu idéal pour les économistes. "Testing economic theories with sport data has become more and more frequent in the economic literature. Indeed, in some cases, sports offer an excellent setting to document economic concepts such as discrimination, corruption, or endogenous preferences."
Les sérieux s'amusent à étudier l'effet d'une victoire en coupe du monde sur les résultats économiques des finalistes. Les autres
se régalent à proposer des modèles d'estimation des résultats de la coupe du monde. ABN AMRO voit une finale France-Brésil avec une victoire du Brésil. UBS voit la victoire de l'Italie. Pour ma part, l'Allemagne me paraît un vainqueur potentiel. Comme le souligne, The Economist, Klinsmann, son entraîneur semble être parmi les plus innovateurs. Il a fait ses classes avec Bruce Arena, l'entraîneur américain d'excellente réputation. Il a établi sa tactique sur l'offensive grâce à l'emploi de jeunes joueurs. Il utilise les méthodes d'entraînement les plus modernes. Il a ramené de Californie un gourou du Fitness. (Du 20 au 30 mai dernier, les Allemands ont investi un fitness de Genève).
Partager cet article
Repost0
18 juin 2006 7 18 /06 /juin /2006 00:15
Il y a encore un an, les objectifs de réductions de la pauvreté (Millenium Development Goal) paraissaient encore inaccessibles. Ce n'est plus forcément le cas aujourd'hui. Au vu des tendances actuelles, le nombre de personnes vivant sur moins de $1 par jour sera réduit de plus de 1 milliard aujourd'hui à environ 620 millions de 2015. Ceci signifie que la proportion de la pauvreté absolue - 40 % en 1980 et 21 % aujourd'hui - sera réduite à 10.2 % en 2015.
La grande exception est l'Afrique sous-saharienne, où le nombre de pauvres continuera à augmenter, contrairement aux autres régions. avant d'enfin commencer à diminuer.

        1990      2002      2015  
   Millions of people living on less than $1/day  
   1.East Asia and Pacific     472.0     214.0     14.0  
   2.China     375.0     180.0     11.0  
   3.Rest of East Asia and Pacific     97.0     34.0     2.0  
   4.Europe and Central Asia     2.0     10.0     4.0  
   5.Latin America and Caribbean     49.0     42.0     29.0  
   6.Middle East and North Africa     6.0     5.0     3.0  
   7.South Asia     462.0     437.0     232.0  
   8.Sub-Saharan Africa     227.0     303.0     336.0  
   9.Total     1218.0     1011.0     617.0  
   10.Excluding China     844.0     831.0     606.0  
   Percent of population living on less than $1/day  
   1.East Asia and Pacific     29.6     14.9     0.9  
   2.China     33.0     16.6     1.2  
   3.Rest of East Asia and Pacific     21.1     10.8     0.4  
   4.Europe and Central Asia     0.5     3.6     0.4  
   5.Latin America and Caribbean     11.3     9.5     6.9  
   6.Middle East and North Africa     2.3     2.4     0.9  
   7.South Asia     41.3     31.3     12.8  
   8.Sub-Saharan Africa     44.6     46.4     38.4  
   9.Total     27.9     21.1     10.2  
   10.Excluding China     26.1     22.5     12.9
De plus, le nouvel rapport de l'ILO (International Labour Organization) indique que le nombre réel d'enfants travailleurs dans le monde entier est tombé par 11 % entre 2000 et 2004, de 246 millions à 218 millions. Dans la tranche des enfants de 5 à 14 ans, la diminution est de 33 %.
Partager cet article
Repost0