Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Réseau

30 décembre 2005 5 30 /12 /décembre /2005 00:00
Cet article fondamental "Pétition des fabricants de chandelles" a sans doute valu à Bastiat sa réputation d'économiste pas sérieux. Cette charge drôle et absurde contre la propension à réguler le marché par le protectionisme, par la protestation véhémente contre le soleil qui fausse le travail local, est pourtant un must de quelques lignes que nous dégusterons au réveillon.
Partager cet article
Repost0
28 décembre 2005 3 28 /12 /décembre /2005 00:34
Lech Walesa au mois de novembre dans l'émission 20h pétantes sur Canal plus a remercié les français d'avoir voté non au référendum. Walesa avait auparavant soutenu le oui. Pourtant les Français, qu'importe les arguments de leur vote, ont montré la voie et combien la ligne qu'empruntait l'Europe n'était pas la bonne.
Partager cet article
Repost0
27 décembre 2005 2 27 /12 /décembre /2005 00:29
Liberté-Chérie analyse le conflit dans les transports New-Yorkais. Sa résolution semble cette fois un compromis raisonnable et transparent. "Les dirigeants ont décidé de réduire les avantages sociaux pour assurer l'équilibre des comptes, ce qui est certainement la meilleure solution... Les dirigeants de l'MTA auraient pu adopter d'autres solutions, comme par exemple relever les prix des tickets de métro, ce qui aurait été contraire à la volonté des New-Yorkais. Ils auraient pu diminuer les salaires, ce qui n'aurait pas été acceptable par les salariés. La solution adoptée est donc bien la meilleure. Elle respecte les règles comptables ordinaires."
Partager cet article
Repost0
26 décembre 2005 1 26 /12 /décembre /2005 00:00
On écoutera ces quelques plages issues de l'émission du 23/12 des matins de France-Culture avec Pascal Lamy. On y découvrira que l'OMC n'est pas forcément l'hydre tentaculaire qui étrangle les pauvres. Bien au contraire! Le protectionisme contrairement à ce que l'on pense n'est pas la bonne solution. Voici quelques courts enregistrements audios.
Partager cet article
Repost0
25 décembre 2005 7 25 /12 /décembre /2005 00:06
Finalement pendant que les adeptes de la décroissance, les souffreteux de la pub comme Goucho, se taraudent sous l'emprise d'une sinistre mauvaise conscience, on peut se dire à la manière de Ayn Rand, écrivaine culte du libéralisme. "La signification séculaire des vacances de Noël dépasse largement le cadre de n'importe quelle religion : c'est l'expression d'une bonne volonté entre les hommes… L'aspect charmant de Noël exprime le bon entendement de manière gaie, heureuse, bienveillante, non sacrificielle. On dit "Joyeux Noël !". Pas de soupirs ni de repentance. Et la bonne volonté est exprimée matériellement en offrant des présents à ses proches, ou en leur envoyant une carte pour se rappeler à leur souvenir… Le meilleur de Noël est habituellement décrié par les mystiques : Noël est une fête commerciale. L'achat de cadeaux stimule l'ingéniosité dans la création des produits consacrés à un but :  donner à chacun du plaisir. Et les décorations des grands magasins, les arbres de Noël, les guirlandes, le scintillement des couleurs offre à la ville une délicieuse féerie, que seulement les commerçants sont à même de nous offrir. Il faut être terriblement déprimé pour bouder ce merveilleux spectacle. Joyeux Noël !"
Partager cet article
Repost0
23 décembre 2005 5 23 /12 /décembre /2005 12:00
Le talentueux directeur de l'OMC croit au libre-échange. Il se sent proche de la gauche chilienne, de la gauche néo-zélandaise et britannique. Il pense que le protectionisme n'est pas une bonne solution pour soutenir les pays pauvres. "En dehors de la pulsion de la taxe, ATTAC n'a rien à proposer!" Le crédule libéral que je suis, passionné par le libéralisme, se contenterait volontiers de cette gauche de rêve mais le plus difficile est de se réconcilier avec son aile gauche: Goucho. Un comble!
Belle leçon de choses ce matin du 23 décembre sur France-Culture!
Partager cet article
Repost0
23 décembre 2005 5 23 /12 /décembre /2005 00:32
Deux français se sont fait remarquer au sommet de Hong Kong. Le socialiste Pascal Lamy directeur de l'OMC, pour avoir arraché un accord modeste mais essentiel. Quant à l'incontournable José Bové, il a retourné sa veste mais pas dans le bon sens. On lira l'analyse suivante parue dans Liberté-Chérie.
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2005 4 22 /12 /décembre /2005 22:58
Ces derniers jours, j'ai écouté Angela Davis sur Eclectik. Cette ancienne égérie de Goucho a toujours sa carte au parti communiste. Elle a eu cette semaine une discussion passionnante avec son alter ego Marie-Georges Buffet. Son combat majeur, aujourd'hui, c'est la peine de mort aux US. Le combat d'envergure de Besançenot, c'est le vote des jeunes des banlieues. S'ils veulent combattre les 40% de chômage, et crever le plafond de l'ascenseur social qui selon Djamel "sent la pisse", un bulletin de vote devrait suffire. Les chroniqueurs de Laurent Ruquier l'ont accueilli chaleureusement pour cette lutte exemplaire d'un petit David contre l'infâme Goliath. Celui-ci pourrait être le cynique capitalisme avec son cortège d'inégalités, de chômeurs en nombre et de précarités qui nous fabrique un nouvel enfer. Oui, le capitalisme est en crise: voilà qui est évident selon La docte émission "L'économie en questions" de France-Culture. J'ai découvert l'économiste Patrick Artus annoncer la fin du capitalisme pour cause d'auto-destruction de celui-ci. Ce cliché est reproduit également ce mois-ci par Bernard Stiegler dans Charivari parlant de sauver le capitalisme de son autodestruction. Lorsque Goucho et moi étions dans les jupons de notre mère, la fin du capitalisme était imminente, remplacé qu'il serait par un communisme triomphant. Il n'y a plus de communisme. La fin reste d'actualité et la prophétie de Marx toujours dans les mémoires.
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2005 4 22 /12 /décembre /2005 00:00
Bush a été sous les feux de la critique avec Katrina. Il est une tête de turc incontournable du paysage politique. Voici pourtant un fonctionnaire d'état qui prend sa défense. Rapprochons ceci de l'ensemble des raisons possibles qui auraient suscité l'ouragan. Là encore, Bush n'y échappe pas...
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2005 3 21 /12 /décembre /2005 14:32
Daniel sur son Blog, en direct du Venezuela, analyse la victoire d'Evo Morales. Il trouve quelques motifs d'espoir en se disant que Morales n'est pas Chavez et que pour arriver là, il doit être un homme de compromis. En effet rassembler les syndicats boliviens et les communautés agraires est un exploit. Les Américains avec leurs gros sabots ont causé des ravages dans les années quatre-vingt-dix en tentant d'éradiquer les plantations de Coca... Ils ont ainsi livré les planteurs indigènes à la fièvre de quelques ambitieux en voulant détruire une culture millénaire pour sauver quelques bobos ou stars de pacotille, "sniffers" de cocaïne. Moralès admire le Che, mais celui-ci étant mort en Bolivie, il est difficile d'imaginer lui élever un mémorial. Morales est un indien. Il n'est pas homme à se laisser impressionner par quelques gadgets et colifichets Cartier comme Chavez. Même s'il lui est redevable de son aide, Moralès ne devrait pas être le joujou de Chavez. Ne nous hâtons pas comme la plupart des médias, à le mettre dans le même sac. Il est fait d'un autre bois. Les indiens des hauts-plateaux à travers une existence grégaire s'éveillent peu à peu au monde moderne et à la démocratie. Ils ont toujours été exploités et délaissés. Il n'est pas surprenant qu'en 20 ans de démocratie, ils trouvent le chemin de la présidence au Venezuela. Les Boliviens sont allés voter en masse. Voilà qui est rassurant.  Au Venezuela, le mode électronique de votation n'inspire confiance à personne... Le gouvernement bolivien semble moins désireux de travestir la vérité et son organisation solide lui permet d'obtenir des résultats fiables malgré l'immensité du pays et la faible densité de sa population. La Bolivie n'a pas les réserves du Venezuela. Ainsi Morales n'a pas le droit à l'erreur et cela devrait lui éviter les errances d'un Chavez. Voilà comment Daniel se rassure et croise les doigts devant la victoire de Morales en Bolivie!
Partager cet article
Repost0