Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Réseau

9 décembre 2005 5 09 /12 /décembre /2005 00:19
La situation de la Nouvelle-Zélande comportait nombre de points communs avec celle de la France d'aujourd'hui. Le chemin parcouru par la Nouvelle-Zélande est édifiant. A lire absolument!
"De plus, le taux de chômage avait atteint 11,6 %, le budget de l'Etat était en déficit continuel depuis 23 ans : il s'était même élevé certaines années jusqu'à représenter 40 % du PNB, la dette publique s'était élevée à 65 % du PNB et la confiance accordée aux emprunts publics allait en se dégradant régulièrement (ce qui renchérissait d'autant le coût des emprunts de l'Etat). Les dépenses publiques représentaient plus de 44 % du PNB, les capitaux fuyaient le pays en masse, et l'Etat s'impliquait de mille et une façons et dans les moindres détails de la vie économique."
Des réformes libérales ont été entreprises. Un changement de paradigme a été nécessaire.
"La question posée n'était pas de savoir comment l'Etat pourrait assurer à chacun ses besoins alimentaires ou un logement suffisant. La vraie question était de savoir comment il pourrait y avoir moins de personnes mal nourries ou mal logées. En d'autres termes, comme nous l'avons clairement fait comprendre à nos interlocuteurs, le succès ne serait pas mesuré par le nombre de personnes qui bénéficieraient des subsides gouvernementaux en ces domaines, mais par le nombre de personnes qui cesseraient de dépendre des aides gouvernementales et deviendraient ainsi capables de subvenir par elles-mêmes à leurs propres besoins."
La fonction publique a été diminuée.
"Le ministère de l'industrie employait 28.000 personnes. J'étais alors ministre de l'industrie. A la fin du processus, il ne restait qu'une personne, moi-même."
Les privatisations ont été légion.
Tout simplement, ce n'est pas le rôle de l'Etat de faire par lui-même un certain nombre de choses. C'est pourquoi nous avons privatisé les télécommunications, les transports aériens, les services d'irrigation, les entreprises informatiques, les imprimeries gouvernementales, les compagnies d'assurances, les banques, les institutions financières, les institutions de crédit immobilier, les chemins de fer, les transports routiers de personnes, les hôtels, les transports maritimes, les firmes de conseils du monde agricole, etc. Au total, le transfert au secteur privé de toutes ces activités s'est traduit par une augmentation de leur productivité et une baisse des prix de leurs produits ou services.

Leçon apprise: Le capitalisme ne se repaît pas seulement de "worldwild companies"
"Certains prévoyaient la disparition d'un grand nombre d'exploitations familiales au profit d'entreprises de type capitaliste. Finalement, c'est le contraire qui s'est produit : les exploitations de type capitaliste ont reculé, et celles de type familial sont devenues plus nombreuses."
"Le mammouth a été dégraissé"
"70 % des fonds consacrés à l'éducation nationale allaient au financement des services administratifs. En conséquence, nous avons décidé immédiatement de supprimer tous les Conseils d'Education (« Boards of Education ») du pays."
Entre école publique et école privée: les niveaux se sont améliorés
Tout le monde prévoyait qu'il y aurait un véritable exode des écoles publiques vers les écoles privées, l'écart de niveau entre celles-ci et celles-là étant estimé entre 14 et 15 %. Cette crainte ne s'est pas concrétisée et, qui plus est, la différence de niveau a disparu rapidement.
La diminution des impôts entraîne une augmentation drastique des recettes
Nous avons créé une taxe uniforme sur la consommation de 10 % et supprimé tous les autres impôts : impôts sur les plus values en capital, impôts sur le patrimoine, etc.  Mais, en définitive, ce qui est arrivé est que les recettes ont augmenté de 20 % !
Petit tour en Nouvelle-Zélande pour rêver!,
Partager cet article
Repost0
8 décembre 2005 4 08 /12 /décembre /2005 00:00
Contrairement à l'idée la plus répandue, alléger les riches est parfois une manière d'alléger aussi les pauvres. Voilà ce que tente de montrer cet article de Xavier Méra. Il arrive parfois qu'il y ait deux gagnants plutôt qu'un perdant et un gagnant.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2005 3 07 /12 /décembre /2005 22:42
Chavez "a gagné haut la main" les élections au Venezuela... avec plus de 75% d'abstentions. On peut considérer approximativement ses partisans à 22.5% dans le pays. En contrepoint, pour Maurice Lemoine, le plus fervent partisan de Chavez dans le Monde Diplomatique, c'est une désertion de l'opposition et une victoire de la démocratie  au Venezuela. A suivre...
Partager cet article
Repost0
7 décembre 2005 3 07 /12 /décembre /2005 00:39
La dette française atteint finalement la modique somme de 2000 Milliards d'Euros.
"Tout s'est passé comme si la totalité du surplus de richesse avait été "confisquée" par l'ensemble des administrations publiques."
Ce qu'en pensent les politiques :
"Pour en avoir fait de multiples expériences, toute conversation sur ce sujet avec des responsables politiques, des hauts fonctionnaires ou des membres des cabinets ministériels se termine par un impitoyable "ce n'est pas possible". Comme si toute mise en cause de la dépense publique risquait de se traduire par moins de justice et plus d'insécurité. Vouloir la réduire, ce serait vouloir diminuer la qualité de l'enseignement, cesser de soigner les malades ou retirer aux plus pauvres le peu qu'ils ont."
Le "Grand Gaspillage" de Jacques Marseille remet celle-ci sur le devant de la scène.
Partager cet article
Repost0
6 décembre 2005 2 06 /12 /décembre /2005 00:49
 C'est la vision de l'IFRAP en comparant les politiques respectives des deux pays. Quelques extraits...
Le programme de la gauche allemande fait passer Sarkozy, le plus radical, pour un gentil réformiste du centre gauche. Quant à Villepin, il est inclassable. Entre autres...
  • le passage de l’indemnisation des chômeurs de 32 mois à 12 mois,
  • l’assouplissement des licenciements pour inciter les entreprises à créer des emplois,
  • l’absence de freins contre les licenciements dans les entreprises comptant moins de 11 salariés,
  • l’accroissement des contraintes pour les chômeurs.
    "Rediriger l’ISF permettrait aux riches, seuls à pouvoir le faire, d’investir dans des entreprises qui pourraient alors se développer et embaucher, ce qui servirait la cause des chômeurs.
    De même, flexibiliser le marché du travail permettrait à l’employeur de licencier facilement mais surtout d’embaucher facilement ce qui ici encore servirait la cause des chômeurs : l’embauche ne serait plus un investissement irréversible (voir les proposition de l’iFRAP : rediriger l’ISF, Business Angels…)"
Partager cet article
Repost0
6 décembre 2005 2 06 /12 /décembre /2005 00:00
Selon Jacques de Guénin dans son excellent livre publié  à l'Institut Charles Coquelin "ATTAC ou l'intoxication des personnes de bonne volonté", le libéralisme est responsable de :
  • La séparation des pouvoirs
  • La déclaration d'indépendance des Etats-Unis
  • La déclaration des droits de l'homme de 1789
  • L'abolition de l'esclavage
  • Les bourses du travail
  • La liberté syndicale
  • Le droit de grève
  • Les assurances sociales
  • ...
Alors pourquoi tant de haine?
Partager cet article
Repost0
5 décembre 2005 1 05 /12 /décembre /2005 00:00
Johan Norberg dans ce très bel article datant de 2003 bat en brèche les mythes qui constituent la critique de la "mondialisation libérale". L'espoir est du côté de celle-ci. Voici la liste de ces stéréotypes:
  • La mondialisation engendre la pauvreté
  • La mondialisation accroît les inégalités
  • La mondialisation exacerbe l'exploitation des pays pauvres
  • La mondialisation détruit les emplois occidentaux
  • La mondialisation détruit l'environnement
  • Le libre-échange n'est pas équitable
Partager cet article
Repost0
4 décembre 2005 7 04 /12 /décembre /2005 00:51
On lira cet article de Pierre-Louis Boitel (Institut Molinari) qui reprend devant les réalités de nos échanges avec la Chine les arguments invoqués il y a bientôt deux siècles par Bastiat.
Partager cet article
Repost0
3 décembre 2005 6 03 /12 /décembre /2005 00:24
Pour Bayrou comme pour Attali, la France est au bord du gouffre. "Il est frappant, depuis les premiers jours de septembre, qu’il ne soit question, dans ce pays au bord de la banqueroute, que de cadeaux fiscaux et de nouveaux chèques à signer." On pourra lire la vision d'Alain Madelin à ce propos.
Partager cet article
Repost0
2 décembre 2005 5 02 /12 /décembre /2005 00:10
Ce rapport de 600 pages est sans appel: En voici un résumé
Les 35 heures ont gravement atteint la valeur travail chez de nombreux salariés.
Les 35 heures ont provoqué une perte de compétitivité et d'attractivité de la France vis-à-vis des autres pays.
La mise en place des 35 heures a tellement perturbé directions et salariés que les supprimer serait considéré comme une nouvelle épreuve.
Dans le cas des hôpitaux et cliniques, les 35 heures ont posé des problèmes insolubles.
Les 35 heures sont un facteur d'inégalité et d'exclusion.
Partager cet article
Repost0