Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Réseau

27 septembre 2006 3 27 /09 /septembre /2006 00:04

J'ai noté ce petit message d'Extrême centre suggérant de manière humoristique le mécanisme à double contrainte auquel est soumis l'occident et aujourd'hui le pape. Ce mécanisme aboutit au blocage de toute communication.
- Islam "modéré": "L'Islam est une religion pacifique!"
- Islam radical: "L'occident doit se convertir ä l'islam, sinon..."
Réponse de l'occident... avec des pincettes "Oui. L'Islam est sans doute une religion pacifique mais une frange radicale s'inspire de méthodes fascistes pour semer la terreur..."
- Réponse de l'Islam: "Arrogants, racistes, apostats..."

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2006 6 23 /09 /septembre /2006 09:05
Les blogs sont comme des pièces de théâtre et les spots finissent par s'éteindre. L'excellent blog What's Next quitte la scène, préfigurant ce qui arrivera forcément à la plupart d'entre nous, cultivateurs anonymes d'éphémérides. L'absurde animé de notre politique nous a tous poussés, parfois malgré nous, dans l'aventure absorbante des blogs puis, lassés par tant de balivernes toujours recommencées ou happés par le tourbillon, amateur que nous sommes, il nous faut rentrer dans le rang et reprendre de plus fructueuses activités.
Partager cet article
Repost0
21 septembre 2006 4 21 /09 /septembre /2006 00:09
Un petit air de liberté souffle sur la Suède. Il est vrai que pour Goucho, il est impossible de penser qu'un pays qui vient de basculer à droite puisse se sentir plus léger. Pourtant c'est certainement le cas même si Reinfeldt ne remet pas pour l'instant en question le côté mamelle universelle de l'État suédois. Faisons connaissance avec les trois partis qui composent pour l'essentiel cette coalition.(Raconté par Johan Norberg)
  • Moderaterna (libéraux-conservateurs)
Depuis que Fredrik Reinfeldt a pris les rênes du parti, celui-ci s'est déplacé vers le centre devenant plus libéral et moins conservateur. Que les antilibéraux se rassurent, le parti vainqueur a abandonné ses plans de dérégulation du marché du travail et maintenant il caresse les syndicats "dans le sens du poil", il veut bloquer la privatisation des hôpitaux et promet de dépenser encore plus que les démocrates sociaux sur les services publics d'assistance sociale. Le parti est également revenu à une politique plus restrictive avec les réfugiés.
  •         Folkpartiet (social-libéral)
Ceci était le parti libéral par excellence qui a combiné l'économie de marché avec des interventions en faveur de la tolérance. Mais sous la conduite de Lars Leijonborg, ce parti est devenu plus protectionniste et s'est concentré sur la partie sécuritaire favorisant la loi et l'ordre.
  •         Centern (rural-libéral)
Ce parti était auparavant en faveur des subventions et du protectionnisme et il était opposé farouchement à l'énergie nucléaire. Mais il était également en faveur de la décentralisation, de droits de propriété renforcés et de l'esprit d'entreprise. Et sous Maud Olofsson, c'est la dimension centriste qui s'est affirmée. Le parti a mis en sourdine son opposition à l'énergie nucléaire et à la déréglementation de l'agriculture. C'est le parti le plus libéral de la coalition et il est désormais le troisième parti de Suède.Il s'oppose aux tentations par trop sécuritaires, aux modalités de surveillance et il est en faveur de l'égalité des droits pour les homosexuels. En même temps, Centern est maintenant le seul parti qui parle d'ouvrir le marché du travail et il est le plus ardent de tous pour valoriser l'esprit d'entreprise. Il est représenté à Stockholm par le jeune député nouvellement élu, Fredrick Federley qui vante le libre marché et souhaite limiter les prétentions du gouvernement,. Celui-ci est pour la "Flat-tax" et veut supprimer le contrôle des loyers. Il est aussi un fervent lecteur de Ayn Rand.
Partager cet article
Repost0
17 septembre 2006 7 17 /09 /septembre /2006 16:06

Oriana Fallaci est décédée. Ses interviews étaient exceptionnels et sans la moindre compromission. Elle ne mâchait jamais ses mots. Cette colère permanente lui a valu d'être brûlée sur l'autel de l'antiracisme européen. Ses derniers brûlots sur l'Islam étaient sans nuances, "écrits avec des pataugas" selon Finkielkraut. (voir dossier du point) Chrétienne et athée, elle avait de l'admiration pour "Ratzinger". Celui-ci l'a finalement reçue début septembre 2005. “Je me sens moins seule lorsque je lis les livres de Ratzinger“. Elle se reconnaissait dans ses mots du pape:  “L’Occident montre une haine envers lui-même qui paraît étrange et peut être considérée uniquement comme un phénomène pathologique; l’Occident ne s’aime plus; dans son histoire il voit uniquement ce qui est blâmable et destructif, et il n’est plus capable de reconnaître ce qui est grand et pur”. 

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2006 6 09 /09 /septembre /2006 00:34

Les exemples abondent en ce moment en Amérique latine, - Latin Reporters : Mexique, Bolivie, Venezuela, la gauche brave la constitution - d'une gauche qui refuse la démocratie. On retrouve le gentil Chavez qui semblait si peu intéressé par le pouvoir. Si vous croisez Goucho et qu'il prononce trop souvent le mot démocratie, méfiez-vous c'est qu'il pense révolution socialiste. En France, dans une moindre mesure,  le processus parlementaire est rendu provisoirement caduque et ces dernières années, les manifestations qui consistaient à chasser les hirondelles des toits ont abondé. Il m'arrive de penser que si le vieux Le Pen par accident passait au second tour de l'élection présidentielle, le pays serait paralysé à tel point que les réformes de Le Pen auraient bien moins de conséquences qu'un blocage massif du pays. Il arrive parfois que la gauche soit vraiment social-démocrate comme au Chili, en Espagne, en Suède ou en Angleterre. On peut toujours rêver.

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2006 7 03 /09 /septembre /2006 01:08
Rares sont les débats sur le libéralisme qui ne soient pas entâchés de préjugés. On exilera son attention en Suisse où ce mot n'a pas la même signification, aussi lourde de sens qu'en France. On écoutera avec plaisir ce débat avec Pascal Salin. Protectionisme et libéralisme, pays de l'est et libéralisme, la politique de Thatcher, la campagne présidentielle de 2007 et les subventions à l'industrie cinématographique sont quelques-uns des sujets abordés. "Le libéralisme est une anarchie avec le respect des autres et de la propriété." citation de Pascal Salin (29mn15s). Référence : Institut Constant.
Partager cet article
Repost0
31 août 2006 4 31 /08 /août /2006 00:05
Un peu d'agitation dans le monde des libéraux américains. (Référence Johan Norberg) Hillary Clinton vient de signer une pétition demandant la mise en place d'une taxe de 108% sur les bougies importées de Chine. Heureusement, elle ne propose pas encore de fermer portes et fenêtres. Voilà néanmoins qui plonge le texte le plus célèbre texte de Bastiat dans la lumière crue de l'actualité. Malheureusement, pas pour le meilleur.
Partager cet article
Repost0
11 août 2006 5 11 /08 /août /2006 00:23
Une bande de libéraux échevelés avait rallié l'équipée Romano Prodi. Le ministre du développement économique Perduigi Bersani, membre du parti communiste, l'avait promis: "nous serons plus libéraux que Berlusconi." Il tient promesse pour l'instant et cette alliance hétéroclite très à gauche donne des leçons de libéralisme à la droite conservatrice italienne. Le gouvernement espère que la libéralisation va améliorer l'économie et aider à diminuer les dettes. Il a décidé de diminuer les prélèvements sur les salaires d'environ 5%. Cette mesure plaît aux entrepreneurs italiens qui voit désormais ce gouvernement sous un jour positif.
Référence : Market-friendly former Marxists? the economist

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2006 3 26 /07 /juillet /2006 00:08
L'OCDE vient de sortir son rapport annuel sur les perpectives du chômage. (Voir economist). Trois grands groupes ont été créés : Les "anglo-saxons" comprenant néanmoins le Japon et la Suisse. Ce groupe offre peu de protections et de faibles allocations chômage. Le second "Northern Europe" se caractérise par  des allocations chômage importantes et des règles de licenciement rigides.  Le second groupe a un faible taux de chômage et les marchés y sont très libre-échangistes.
 3 types de gestion du chômage
Le troisième groupe "Southern Europe" dont la France fait partie avec l'Allemagne se distingue par son protectionnisme et de plus grandes allocations chômage.  Le quatrième correspond aux pays de l'Est avec de faibles allocations, des règles rigides de licenciement et le plus fort protectionnisme.
Partager cet article
Repost0
20 juillet 2006 4 20 /07 /juillet /2006 00:01
La passion du football m'aveugle-t'elle? Je ne percute pas avec les mauvaises langues qui laissent entendre que l'équipe de France n'est pas représentative. Ayant longtemps joué au football, je n'ai jamais rencontré de milieu plus ouvert que le football, où l'on peut croiser des gens de toute culture et de tout milieu social. En effet, la seule loi qui préjuge en football est celle du jeu. Je n'ai jamais senti la moindre discrimination envers un joueur. La relation aux autres à travers le ballon et les qualités individuelles du joueur sont primordiales. L'émergence de Zinedine Zidane est tout à fait représentative de la bonne organisation du football français et du l'engagement des dirigeants au jour le jour pour leur club. (Voir le joli supplément de l'équipe du 15 juillet consacré à ZZ.) On visitera le site web de l'ES Cernex, petit club exemplaire en milieu rural dans la région de Haute-Savoie. Parler d'une équipe de mercenaires en équipe de France me semble étrange puisque la majorité d'entre eux est antillaise. En fait, lors de cette magnifique seconde accession en finale de coupe du monde en huit ans, le premier mot qui me soit venu à l'esprit, c'est celui de méritocratie. On ne fait pas deux finales de coupe du monde avec des joueurs sélectionnés avec petit fours et canapés. Le football malgré les turpitudes des grands clubs, reste basé sur le mérite. La méritocratie du football s'est même peut-être heurtée au plafond de la bureaucratie car on a pas encore vu Jean Tigana comme sélectionneur de l'équipe de France.
Je connais un autre milieu comparable et capable de laisser sa chance à quiconque, se foutant royalement du tiers, du quart et de la vie privée de ses congénères, à partir du moment où ils s'impliquent et jouent le jeu: c'est celui de l'entreprise privée capitaliste.
Partager cet article
Repost0