Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Réseau

9 novembre 2005 3 09 /11 /novembre /2005 00:00
Au cours des années 80, le cow-boy était la risée des Français et de la gauche. Les journaux guettaient ses bourdes et se réjouissaient de son manque de culture abyssal. Il était le président des Etats-Unis, mais s'il y avait une marionnette à cet échelon, Reagan en était bel et bien une qui avait atteint le capitole sans avoir le QI nécessaire. En fait, les journaux, toutes ces années, se sont bel et bien moqué de nous. Reagan était un intellectuel. Il était parfaitement apte à innover par lui-même et à prendre ses décisions seul. Il le fit d'ailleurs en démarrant une politique libérale révolutionnaire à l'intérieur et une politique extérieure qui s'éloignait de toute compromission avec les dictatures. Au cours des années 1975-1979 qui précédèrent son élection, Reagan ébaucha ses idées, proposa nombre de solutions, sous forme de causerie à la radio qui lui permit de les consolider avant de le mettre en pratique. Bien sûr, il défendit la peine de mort et se déclara contre l'avortement avec conviction. Goucho voue Reagan aux gémonies. Une chose est sûre. Reagan était un intellectuel. D'ailleurs n'a-t'il pas remis Bastiat au goût du jour. Cette citation de Bastait est utilisée par quatre fois: " les fonds publics n'appartiennent à personne et la tentation de les dilapider est irrésistible". Les thèmes principaux de ses mémoires sont la réhabilitation des idées démocratiques devant le communisme et ses atrocités, ses batailles contre la bureaucratie, la drogue, l'inflation, le chômage, sa défense du nucléaire, les subventions injustifiées… Son influence reste vivace aujourd'hui. Finalement la gauche n'avait pas tort de tenter de le rabaisser car son action (avec celle de Thatcher) a remis le libéralisme sous les feux de la rampe. Il est sans doute représentatif de la première expérience de " néolibéralisme " de la fin du XXème siècle. On pourrait lui attribuer l'idée de la " flat-tax ". Deux thèmes m'ont particulièrement surpris: sa tentative de réhabilitation de l'action américaine au Vietnam et sa vision du coup d'état de 73 au Chili.(Nous y reviendrons). Reagan dénie les massacres de civils perpétrés au Vietnam. Il avance une machine propagandiste bien huilée de la part des communistes. Du point de vue du Napalm, les Américains l'avaient utilisé sans rime ni raison pendant la seconde guerre mondiale. Par contre, au Vietnam, ce ne fût pas le cas avec les civils. Il dénonce son utilisation par l'armée Vietcong, alimentée par la Russie. Il applaudit Joan Baez qui, dans sa critique de la guerre du vietnam, ne minimise pas pour autant les atrocités commises par les communistes….This is RR. Thanks for listening!
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2005 1 17 /10 /octobre /2005 00:00
Comment démêler l'écheveau de la gauche méli-mélo? Voilà comme cela a commencé. Par des lectures intenses bien sûr.  A lire les livres du maître "Jean-François Revel" : La grande Parade, l'obsession anti-américaine, la connaissance inutile, les plats de saison ou le journal de l'an 2000 sont des livres indispensables pour démeler l'écheveau des faits d'apparence anodine ou des faits les plus grossiers comme la grève des marins de la SNCM.  Les révoltés de la SNCM sont-ils porteurs de la moindre espérance? Remplacer l'expression "service public" par "maintien de petits privilèges".
Guy Millière est un des disciples de Jean-François Revel. Emigré aux US, il a embrassé totalement la cause des néo-conservateurs. Son livre prémonitoire Pourquoi Bush sera réélu? m'a marqué lors de l'émission Ripostes de Serge Moati sur Arte pendant la campagne électorale américaine. Son langage est direct: il a un côté "vipère lubrique". Cette violence n'est pas l'objet d'un "petit facho" comme le suggère Goucho. En effet pour Goucho, Millière fait partie de l'aile droite libérale. Pourtant Millière est parfaitement démocrate. Sa violence est la mesure de son amertume et de son angoisse devant l'évolution de la France. Millière décape. Il nous dit l'exact contraire de ce que nous pensons. Goucho se marre, dédaigneux.
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2005 1 17 /10 /octobre /2005 00:00

Il existe un certain nombre  de  livres fondateurs passionnants à lire... Explorons la bibliothèque non exhaustive des essentiels. Pour les contemporains, à ne pas manquer toute l'oeuvre de Jean-François Revel.

  1. Frédéric Bastiat
Les livres de Bastiat sont simples à lire. Ils sont drôles parfois. Ce qui a valu à Bastiat de ne jamais rentrer dans le panthéon des grands économistes.
L'Etat, c'est toi !
Sophismes économiques

2. Jean-Baptiste Say

Cours d'économie politique et autres essais

Trop libéral, il a du s'exiler sous Napoléon I. L'Amérique a bénéficié de son enseignement et il a exercé sur elle une profonde influence. Bastiat étant partisan d'un état recentré sur les fonctions régaliennes de la justice et de la police, critique son utopie qui consiste à réduire l'état au plus petit commun dénominateur.

3. Friedrich August Hayek
La Route de la servitude

Livre court et d'une rare densité. Le livre politique du XXième siècle écrit en 1939.

4. Johan Norberg

Plaidoyer pour la mondialisation capitaliste
Nous reparlerons de Johan Norberg. Un livre essentiel sorti en 2004 et reçoit à la grande surprise de Norberg lui-même un excellent accueil en France. Johan Norberg met à mal les idées reçues sur le capitalisme. Un petit texte de JN : les mythes de la globalisation.

5. Pascal Salin
Libéralisme
Un livre pédagogique sorti en 2000. Il est excellent pour s'initier au libéralisme.

6. David Friedman
Vers une société sans état
Une tentative de mise en scène utopique et passionnante de ce que pourrait être une société libérale.

7. Les livres de Jean-François Revel
Indispensable pour la formation de l'esprit critique. Logique et incontournable.

8. L'aveuglement français
J'ai retrouvé ce livre oublié dans ma bibliothèque, écrit à la fin des années 90. Excellent. On lira cet extrait prémonitoire (message du mois d'octobre 2006).

9. La Tyrannie Collectiviste d'Yves Guyot
Il est excellent de se replonger dans l'ambiance de 1880 en France afin de tirer les leçons de passé. Un livre facile à lire et riche d'enseignements.

Les livres de Guy Millière

Attac ou l'intoxication des gens de bonne volonté de Jacques de Guénin

On pourra se connecter sur le blog suivant. Sylvain, ardent lecteur, nous dit un mot sur la plupart de ces livres.

Plus

Bibliographie de l'institut Constant

Partager cet article
Repost0