Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Gauche totalitaire : les mésaventures d'un fantôme de gauche.
  • : Partagez l'itinéraire d'un électeur de gauche devenu un adepte de la mondialisation libérale. Employé d'une "world wide company", l'auteur vit la mondialisation au quotidien et ne s'en plaint pas. Peu de mouvements d'humeur, des faits et des chiffres!
  • Contact

Mon profil

Recherche

Réseau

10 avril 2006 1 10 /04 /avril /2006 00:00
Pour Alain Lipietz, la gauche commence à se rendre compte des conséquences de son vote contre la constitution européenne. "Tout se passe comme si les dirigeants de la gauche du Non, sachant très bien qu’ils ont entraîné dans une impasse leur propre base en l’appelant à voter Non, et découvrant jour après jour les conséquences désastreuses de ce choix (la confirmation d’une constitution ultra-libérale, celle de Maastricht et de Nice), ne savent plus comment s’en tirer. Du coup, l’affaire du Non devient un véritable cadavre dans le placard de la gauche, cadavre qui, tant qu’on n’osera pas en reparler, bloque toute nouvelle avancée collective." Ref: liberaux.org
Partager cet article
Repost0
9 avril 2006 7 09 /04 /avril /2006 00:00
Timothy B. Smith dans le nouvel observateur donne sa vision au vitriol de la crise française. "En France, le chômage, la pauvreté et les inégalités découlent surtout des politiques de l'Etat et du système mis en place au nom de la solidarité. Sous couvert d'une égalité de principe, la plupart des dépenses sociales vont en réalité à la moitié la plus riche de la société." Un peu plus loin, il donne quelques pistes simples qui permettrait d'améliorer la situation française. "En réformant par exemple une fiscalité particulièrement injuste et non redistributive, truffée de niches et d'avantages en tous genres, en assouplissant le droit du travail, en reculant l'âge de la retraite, en augmentant les prestations sociales là où elles sont utiles - ce qui compte ce n'est pas le niveau de dépenses mais le type de dépenses -, en réformant la fonction publique, c'est un objectif tout à fait réaliste !"
Partager cet article
Repost0
31 mars 2006 5 31 /03 /mars /2006 13:13
Partager cet article
Repost0
15 février 2006 3 15 /02 /février /2006 00:00
François Fillon  (ici et ) sur son blog défend avec clarté la vision française "La France s’est faite, parfois avec maladresse, la championne d’un ordre multi polaire - l’organisation multipolaire repose sur un équilibre entre les puissances mondiales : L’Europe, la Russie, le Japon, la Chine, l’Inde et les Etats-Unis -  qui s’appuie sur la diversité culturelle pour tenter d’organiser le dialogue des civilisations. Ce n’est pas le moindre des mérites du Président de la République que de s’être constamment battu pour cette recherche d’un nouvel équilibre à la fois respectueux des différences des peuples et pourtant tourné vers la paix, la coopération et le développement. Les Etats-Unis sont profondément hostiles à cette vision de l’avenir parce qu’ils pensent qu’elle est génératrice de conflits. Ils lisent notre modèle multi polaire comme un retour aux doctrines qui ont été à l’origine des guerres européennes modernes. Un monde multi polaire est pour eux un monde dangereux. Ils lui préfèrent donc un monde qui aurait adhéré, de gré ou de force, aux valeurs occidentales. On peut les comprendre mais on ne peut pas les suivre car cette recherche d’un consensus autour de nos valeurs est justement l’un des moteurs de la révolte dont l’Islam se fait porte parole." L'article de Millière sur le satellite Galileo, paru ce dimanche, montre les implications de cette troisième voie. Fillon conclut ainsi "Entre le rêve sincère et respectable des américains pour une planète démocratique et respectueuse des droits de la personne et le réalisme cynique de ceux qui pensent que tous les peuples ne sont pas mûrs pour la démocratie, il y a une voie que la France peut aider à construire." L'approche française me paraît particulièrement risquée. Pourquoi mettre nos valeurs sous l'éteignoir sous le prétexte qu'elles seraient génératrices de tension? Si la révolte de l'Islam est née des artéfacts du colonialisme et de notre soutien aux dictatures arabes corrompus, ceux-ci ne sont-ils pas plus représentatifs de notre passé que de nos valeurs? L'humilité des pays de l'est, toujours fidèle à "l'impérialisme américain" me semble plus sûr d'aboutir à de réels progrés de la démocratie et de la liberté. L'histoire de ces trente dernières années l'a montré! On lira l'article de l'économiste libéral Jean-Pierre Chevallier sur cette troisième voie.
Partager cet article
Repost0
12 février 2006 7 12 /02 /février /2006 19:19
L'émission Ripostes nous a valu, à l'instant, un débat intéressant et vif. J'ai apprécié le courage de Philippe Val de Charlie Hebdo, la position de Max Gallo du parti socialiste. Tous deux nous montrent une gauche prenant ses distances avec l'islamo-gauchisme, contre ceux cite Philippe Val qui préférent dénoncer les militaires algériens plutôt que l'intégrisme. La lutte contre l'islam intégriste n'est donc pas uniquement celle des néolibéraux et de l'extrême droite. Elle est celle des les amoureux de la liberté. J'ai cru discerner chez Fouad Alaoui, le représentant de la frange dure de l'Islam en France, de la menace et déjà l'ébauche d'un alibi comme le soit disant "manque de respect" annoncant de prochaines violences. On pourra voir la vidéo de cette émission sur le site de France5.
Partager cet article
Repost0
6 février 2006 1 06 /02 /février /2006 21:00
Dominique de Villepin prend un risque en tirant sans l'avouer la leçon des émeutes de banlieues (Voir graphique) . Il a le soutien indirect de Liberté-Chérie qui propose une initiative pédagogique et intéressante. Le CPE est une goutte d'eau dans un océan, mais il va dans le bon sens. Côté gauche, on reste conservateur s'opposant avec véhémence comme il y a dix ans au CIP de Balladur. On préfère les grands projets industriels décidés par l'état et les emplois subventionnés. Ségolène Royal applaudit la politique de services publics de Blair mais rejette le CPE alors qu'en Angleterre dans certains secteurs, on peut changer d'emploi comme de chemise. Les syndicats sont vexés de n'avoir pas été consultés. Pour Valeurs Actuelles, cette fois, cela devrait passer. Croisons les doigts!
"Ainsi, c’est à l’extrême gauche qu’on trouve la plus forte proportion de Français acquis à l’utilité du CPE : 89 % de ceux qui se reconnaissent dans cette frange de l’opinion, contre 69 %, par exemple, au Front national ! Même surprise quand on interroge les jeunes, premiers concernés par la mesure : 80 % des moins de 24 ans et 85 % des étudiants comptent sur lui pour acquérir une “première expérience professionnelle”, les 40-49 ans étant les moins enthousiastes (69 % d’opinions favorables, tout de même)..."

Partager cet article
Repost0
3 février 2006 5 03 /02 /février /2006 00:01
Première manière de voir le monde
Pour Goucho, les choses sont claires, le capitalisme permet aux riches d'être plus riches et aux pauvres d''être plus pauvres. Les conclusions de l'observatoire des inégalités sont les suivantes :
"La France se situe parmi les pays qui disposent de la longévité la plus élevée avec 79,3 ans en 2001. Dans presque tous les pays développés elle augmente assez nettement... ’L'espérance de vie décroît dans de nombreux pays africains, parfois de manière spectaculaire : -2,2 ans en Afrique du Sud entre 2000 et 2001."



Seconde Manière de voir le monde
Pour le libéral crédule, le capitalisme est la seule voie possible et les recettes qui fonctionnent dans les pays riches doivent être appliquées aux pays pauvres. Pour Philip Stevens, il est criminel de lutter contre le libre échange car on détruit la chance de millions de personnes de vivre plus longtemps en meilleure santé.




 Ainsi les mêmes chiffres ne conduisent pas aux mêmes insinuations ou aux mêmes affirmations.
Partager cet article
Repost0
23 janvier 2006 1 23 /01 /janvier /2006 00:10
Alors que le gouvernement accuse Jospin de ne pas avoir davantage mis à profit la forte croissance des années 1998-2002 pour réduire la dette de l'Etat. Martine Aubry, réplique en déclinant les évolutions de celle-ci par gouvernement. La droite n'en sort pas grandie. Maigre consolation pour elle, la période où Chirac entre 1986-1988 a été un premier ministre un zeste libéral malgré lui, a vu le chômage décroître légèrement (Référence INSEE: 45ans de travail dans les pays industrialisés)  comme les autres pays et la dette française à peine augmentée. "Tout fout le camp!" Et Goucho se marre...

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2006 4 05 /01 /janvier /2006 00:00

Un sondage vient d'être réalisé en ce début d'année sur celui qui resterait comme le meilleur président de la Ve république. Mitterand l'emporte. Voici encore deux nouvelles citations extraites du livre de Michel Rocard sur cette période,
"On pilote le char de l’état avec des instruments qui sont la politique monétaire, la politique budgétaire, la politique de change, les taux d’intérêt. C’est pointu et il y a un risque de dérapage dans tous les coins. Mais percevoir l’économie de cette manière, ils (Mitterand et Mauroy en 1981) ne pouvaient pas, ils n’avaient pas cette culture. Ni eux ni personne, d’ailleurs, dans ce pays où l’on méprise et néglige l’enseignement de l’économie. Au point que, longtemps, à gauche, les seules formations économiques dispensées ont été d’inspiration orthodoxe marxiste. Vous voyez ce que cela peut donner… On nage dans la folie. Le taux d’incompétence et d’irresponsabilité est formidable. Il n’y a pas beaucoup de pays capables de résister à ce point à la mal-gouvernance."

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2005 3 28 /12 /décembre /2005 00:34
Lech Walesa au mois de novembre dans l'émission 20h pétantes sur Canal plus a remercié les français d'avoir voté non au référendum. Walesa avait auparavant soutenu le oui. Pourtant les Français, qu'importe les arguments de leur vote, ont montré la voie et combien la ligne qu'empruntait l'Europe n'était pas la bonne.
Partager cet article
Repost0